Lu sur le blog de Mamanana, je trouve l'analogie très juste et très drôle, alors je vous le fais partager

Si si si .  Je sens bien que vous êtes surprises mais c’est vraiment une super analogie.  Voici pourquoi:

Pour apprendre à faire du vélo (ou bien démarrer son allaitement) il faut :

  • Savoir qu’il n’y pas que les voitures qui existent et que se déplacer à vélo, c’est possible, même en ville.
  • Avoir déjà vu quelqu’un faire du vélo avec plaisir.  Hmmmm, cette femme qui pédale, les cheveux au vent, c’est vraiment tentant. 
  • Comprendre un minimum comment fonctionne un vélo : je m’assoie où ? dans quel sens je regarde ? Et les pédales tournent comment ? Et les freins ? Et la dynamo ?
  • Y croire même si cela parait un peu fou : vraiment, je pourrais me déplacer sur ces deux roues qui vont tenir debout toutes seules (du moment que je pédale) sans avoir de petites roues sur les côtés ?
  • Ne jamais écouter les conseils des gens qui n’ont jamais vu de vélo de leur vie !!!
  • Etre un minimum aidée : c’est quand même plus facile si quelqu’un vous tient la selle au départ, et vous murmure des encouragements.  Et si cette personne a déjà appris à d’autres à faire du vélo, c’est encore mieux.
  • S’attendre à ce que le début soit un peu casse-figure, et oui, parfois cela fait un peu mal, mais ensuite quel bonheur de pédaler le long des petites routes de campagnes !
  • Etre prête pour les éventuels incidents de parcours : sparadraps, rustines, chambre à air de rechange, coupe-vent, etc.   
  • Savoir que tout le monde ne peut pas faire du vélo : il y a des femmes pour lesquelles c’est impossible (que ce soit pour des raisons psychologiques, physiques ou physiologiques), et ce n’est pas parce qu’elles passent directement à la voiture que ce sont de mauvaises mères, de mauvaises citoyennes.
  • Choisir des vêtements et sous-vêtements adaptés (confort, praticité, etc.) !!!
  • Repérer les pistes cyclables agréables et se faire des copines qui font du vélo elles aussi, les ballades à plusieurs, c’est tellement plus sympa ! 
  • Et puis, le vélo, une fois qu’on sait faire, on oublie jamais !!!!

Et vous, l’analogie vélo, cela vous parle ?  Pédalez-vous avec bonheur?