Cette année, pour la SMAR (Semaine Mondiale de l'Accouchement Respecté), nous avons eu la chance de prendre part à 3 événements organisés dans la région d'Aix-Marseille.

Petit bilan de ces 3 jolis moments...

- - - - - - - - - - - - - - - - -

CDAADLe samedi 23 mai, le CDAAD (Collectif de Défense de l'Accouchement A Domicile) Arles-Avignon a organisé une après-midi d'échange et de partage au 3C (Café Collectif Citoyen) à Aix-en-Provence. Nous avons eu le plaisir d'être invitées à co-animer cette rencontre, sur le thème du "temps de naître". Le début étant prévu à 15h, les échanges ont commencé tranquillement entre Emilie Cruvelier, sage-femme libérale très investie dans les associations locales (SFLA, ordre départemental des sages-femmes...), Paule Boufferet, représentante du CDAAD et organisatrice, Sophie et Amandine. Petit à petit, d'autres participants sont arrivées : Régine Dubonduwe, photographe travaillant actuellement autour de la naissance, Marie Prost, monitrice "Naître enchantés", Helena, doula en formation, et bien sûr, des mamans et des bébés!

Nous avons beaucoup échangé autour des différentes options actuellement offertes aux parents concernant le lieu d'accouchement : actuellement, dans le secteur d'Aix, plusieurs sages-femmes proposent le suivi global avec accouchement à domicile ; l'hôpital d'Aix a ouvert un plateau technique mis à disposition de 6 sages-femmes libérales ; la Casa de Naissance (Aubagne) garde un fonctionnement de plateau technique (abandon du projet de transformation en maison de naissance) dans l'enceinte de la clinique La Casamance, à Aubagne ; et bien sûr il existe plusieurs maternités de niveau I, II et III dans le département.

Régine a pu nous faire découvrir quelques-uns de ses beaux clichés ; Marie nous a parlé de la méthode "Naître enchantés" qui séduit de nombreux parents. Et bien sûr nous avons pu échanger longuement nos opinions et ressentis en tant que mamans ou professionnelles autour de ce thème du "temps de naître"!

- - - - - - - - - - - - - - - - -

Le jeudi 28 mai, nous avons organisé, en collaboration avec le cinéma "Le lubéron" à Pertuis, une projection du documentaire de Céline Darmayan "Entre leurs mains", qui traite du sujet de l'accouchement à doEntre-leurs-mainsmicile en France du point de vue des sages-femmes qui les accompagnent. La projection a été suivie d'un échange entre professionnels de la naissance et le public (qui cachait d'ailleurs également d'autres professionnels de la naissance)

Le débat a été riche et nourri de plusieurs interventions.  La maternité de Pertuis était représentée par Sylvie Rodriguez (surveillante sage-femme), par Imke Zerhan (gynécologue-obstétricienne) et par plusieurs sages-femmes. Mary Buttarelli (sage-femme libérale impliquée dans le projet de la Casa de Naissance), Tessa Giron (sage-femme libérale ayant accès au plateau technique de l'hôpital d'Aix), ainsi que deux sage-femmes accompagnant des naissances à domicile ont également participé aux échanges. Magali Dieux a présenté la méthode "Naître Enchantés', actuellement en cours d'étude à la maternité de Pertuis.

Dans la salle, un public attentif et intéressé, des mamans ayant accouché à la maison, ou pas, des futures mamans et même deux bébés 'enchantés'! Sans oublier les papas! L'un d'entre eux a témoigné de l'apport qu'a constitué la préparation par vibrations de "Naitre Enchantés' qui lui a permis de trouver sa place auprès de sa compagne le jour de la naissance de leur enfant.

Aux inquiétudes soulevées par le propos du documentaire sur la difficulté pour les futurs parents de faire le choix de l'AAD et pour les sages-femmes de continuer à proposer cette option, des témoignages et réponses plus positifs ont émergé. En effet, dans notre région, plusieurs structures, comme la maternité de Pertuis, le plateau technique d'Aix et celui d'Aubagne, se veulent respectueuses de l'accouchement et à l'écoute des souhaits des futurs parents. De plus, l'AAD est toujours proposé par plusieurs sages-femmes se déplaçant sur le secteur d'Aix. De quoi trouver ce qui convient le mieux à chaque couple de futurs parents en quête d'une rencontre avec leur bébé dans la douceur et le respect de chacun.

Une des questions qui a été posée au cours de la soirée est la suivante: comment atteindre et informer un public moins averti? Dans un espoir d'amélioration, le débat devrait s'ouvrir à tous, alors comment impliquer davantage une population somme toute intimement concernée?

 - - - - - - - - - - - - - - - - -

lobaLe vendredi 5 juin, le cinéma "Lumière" à La Ciotat a organisé la projection du documentaire "Loba", dans le cadre d'une soirée ciné-débat. Ce film engagé de Catherine Béchard, qui pose la question de "l'accouchement naturel dans une société artificielle", nous emmène en France, en Catalogne, au Mexique et à Cuba, à la rencontre de femmes, mères, pères, sages-femmes...

Ces images et constats ont suscité de nombreuses réactions et interrogations dans le public, et ont permis de lancer un échange entre les intervenantes invitées (Véronique Bruchez, Laurence Cauvin et Fara Ramanasse, sages-femmes proposant l'accouchement à domicile), les sages-femmes hospitalières présentes et les parents et futurs parents. De nombreux sujets ont été abordés. Liberté de choix et de mouvements possibles dans certaines maternités, et pouvant rendre l'accouchement "en structure" bien plus doux... Indispensable confiance de la femme qui accouche... Manque de personnel conduisant inévitablement à un manque de personnalisation... Enorme travail à faire par la femme - future mère - et le couple - futurs parents - pour se détacher de leurs peurs et avancer sereinement vers un accouchement phyiologique... Définition de "physiologique" à ne pas confondre avec "naturel"... ;) Difficulté des parents à trouver des informations fiables et éclairées tant sur les protocoles que sur les choix "alternatifs" possibles dans leur secteur... Infantilisation des parents et de la société toute entière...

Et bien d'autres choses encore, sans pour autant faire le tour du sujet, car, comme l'a souligné une des participantes avant que nous séparions, on aurait pu "continuer encore pendant des heures".

- - - - - - - - - - - - - - - - -

Nous espérons vous retrouver bientôt pour d'autres moments de partage autour de la naissance respectée!

L'équipe de Dessine-moi un bébé...